ARBORETUMUL SIMERIA



HOME Historique Importance



MONUMENT DE L'ARHITECTURE PAYASAGÈRE

ing. Flaviu POPESCU; dr.ing.Stelian RADU; ing. Corina COANDA

L'Institut de Recherches et d'Amenagements Sylvicoles - Station Simeria

               
L'originalité du paysage formé par les 50 parcelles du parc (réparties sur 70 ha) est dûe aux différences de relief, à la présence de sources et petits lacs et aux allées sinueuses, le tout agencé de manière naturelle et dynamique.
L'entrée dans le parc est marquée par l'aspect solennel des chênes souligné par la présence en arriere plan d'un imposant bâtiment blanc. Deux entrées, de part et d'autre de l'édifice, caractérisent sa noblesse. Un parterre de genévriers (Juniperus sabina L.), des buissons à corolle ombrageuse (Sophora japonica L. var pendula, et Morus alba L. var pendula) et une rangée de rosiers l'entourent.
Depuis la terrasse Nord (côté opposé a l'entrée), s'offre à nous un paysage magnifique où se combinent de multiples formes: des arbres monumentaux avec, à maturité, une couronne étalée (Pinus strobus L.), des cônes étroits (Thuja plicata Mast.) ou pendants (Metasequoia glybstroboides, Chamaecyparis nootkatensis (D.Don) Spach.); la régularité des arbres à cônes larges (Prunus serulata Lindl, Buxus sempervirens L. var suffruticosa) et les rideaux de bambous (Phyllostachys viridi-glaucescens A&C Riviere).

L'alternance entre volume et espace, entre arbres majestueux et délicats, le jeu d'ombres et de lumière et la combinaison des couleurs enveloppent de façon harmonieuse cette terrasse.En avançant dans le parc à travers des allées plus ou moins abruptent, entourées de buis, vous entrez dans un véritable paradis végétal.
Les petits lacs reflètent la stature des grands chênes (Quercus robur var. fastigiata (Lam.) Schw.,Taxodium distichum L. et Metasequoia glyptostroboides). A la surface de ces lacs fleurissent des nénuphars rouges et blancs, présentant un magnifique tableau: arbres et arbustes, indigènes ou exotiques, feuillus ou résineux avec différentes formes et tailles de couronnes se présentent à nous avec une telle harmonie de couleurs, un tel jeu de lumiere qu'ils font de ce lieu l'un des plus beau du parc.
Les allées principales, larges et sinueuses, présentent un paysage riche usant des contrastes entre les couleurs et les formes. De même l'alternance entre zones ombragées et ensoleillées attire l'attention du visiteur.

Les allées secondaires, sinueuses également, présentent des tableaux changeant en l'espace de quelques pas. Arbres et buissons, à la floraison abondante, enlacent ces allées, rappelant l'élégance et la grâce des jardins asiatiques.
Un canal artificiel, la "Strei", traverse le parc pour se jetter dans la rivière Muresh. La zone décrite ci-dessus, d'une superficie de 5.4 ha, constitue la partie supérieure du parc jusqu'au canal.

La partie inférieure, située entre la Strei et la Muresh, plus plane, combine les éléments exotiques et la végétation naturelle des plaines alluviales de la Muresh. La végétation naturelle, à forte capacité de développement, essentiellement disposée en escalier, offre des séries variées d'associations et d'aspects: sauterelles et arbres des bords de rivière font face aux peupliers couverts de lierre (Hedera helix D.C.) ou de Parthenocissus quinquefolia, dont l'aspect rappelle celui d'une forêt vierge.
Ils croisent des buissons de résineux (Juniperus virginiana L. et pins) et de feuillus exotiques (Juglans sp, Carya sp, etc..), quelques bocages où se développent des arbres gigantesques aux formes grandioses (chenes, peupliers, magnolias).

Ainsi, se dessine un paysage d'une rare diversité. Les variations chromatiques dûent aux changements de saisons s'effectuent selon une parfaite compréhension de l'architecture paysagère, montrant ainsi la maîtrise du travail effectué pour aménager le somptueux Arboretum de Simeria.

De la multitude des paysages développés au cours des ans, rappelons la "symphonie des magnolias", un réel débordement de pureté et de délicatesse. Cette symphonie débute dans la seconde moitié du mois de mars (Magnolia kobus DC, Magnolia denudata Desr, Magnolia stellata (S&Z) Maxim); en avril fleurissent Magnolia x soulangiana Soulange-Bodin, Magnolia liliflora Desr, Magnolia tripetala L., Magnolia obovata Thunb; et l'on finit en juillet avec Magnolia macrophylla Minchs et Magnolia virginiana L.

C'est une réelle et belle collaboration entre l'Homme et la nature. Les efforts et la passion qui animent depuis des années le collectif de l'ICAS permettent de maintenir en bonne santé ce parc magnifique malgré toutes les catastrophes naturelles (neiges molles, tempêtes, gelées excessives…) qu'il a pu endurer.

Traduction et adaptation par Céline Guillouet.

[What's New Icon]

Foto: Radu Stelian, Corina Coanda

Pour de plus amples informations ou pour tout commentaire sur ce site web, envoyez un message à l'adresse suivante office@icashd.ro

Copyright © 2013 ICAS Station Simeria - Ovidiu Iordan